19 janvier 2013

I L'anorexie

1) Definitions.

L'anorexie touche seulement une personne sur 100 000 dans l'ensemble de la population, mais une femme sur 200 entre 14 et 18 ans. Les hommes ne seraient concernés que dans 5 à 10% des cas (1 homme pour 9 femmes).
L'anorexie est définie comme:
- un refus de maintenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d'un poids minimum normal pour l'âge et pour la taille
- une peur intense de prendre du poids ou de devenir gros, alors que le poids est inférieur à la normale
- une altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps, une influence excessive du poids ou de la forme corporelle sur l'estime de soi, ou un déni de la gravité de la maigreur actuelle

 A)Les fais historiques

 Les premières descriptions de comportements d'allure anorectique datent des débuts de l'ère chrétienne, particulièrement chez les adeptes du monachisme, c'est-à-dire les ancêtres des premiers moines. Alors que dans le judaisme il existe des jeûnes religieux tels que celui pratiqué à l'occasion de Yom Kippour, ceux-ci ne dépassent guère la journée et ne sont guère l'occasion de pratiques individuelles excessives. Les premiers "cénobites" chrétiens se sont très tôt, aux alentours de l'an 400, livrés à la restriction alimentaire. Selon CASSIEN, l'Ordo monasterii observe vers 425, cinq jours de jeûne sur sept.

 La plus connue. Ste Catherine de Sienne (1347-1380) ne se nourrissait que d'une « poignée d'herbes « ( c’est à dire de légumes selon la terminologie de l’époque ) et se faisait vomir si elle avait été forcée d'avaler de la nourriture.

 2) Qui la maladie touche-elle ?


a)Filles et garçons vivent-ils l'anorexie de la même façon ?


L'anorexie est un trouble particulièrement féminin qui semble toucher bien plus de filles que de garçons, à peu prés un garçon sur 9 filles. Chez les garçons, la maladie est beaucoup moins visible, leur trouble alimentaire ne consiste pas forcément à maigrir à tout prix, mais surtout à augmenter leur masse musculaire. Les manifestations de l'anorexie chez les garçons sont quasiment les mêmes que chez les filles : Il y a une restriction alimentaire voir un refus de s'alimenter, une perte de poids et et une hyperactivitée physique. La seule différence est l'abscence de la disparition des cycles menstruels.

La maigreur extrême chez un garçon heurte moins que chez une fille, mais la gravité de la maladie reste la même pour une fille comme un garçon.

L'’anorexie mental existe dans tous les milieux sociaux, mais on trouve généralement plus de cas chez des adolescents issus de milieux aisées et souvents bons élèves. Par exemple, on ne rencontre presque pas de cas d'anorexie mental, dans les pays en voie de développement où l’accès à la nourriture se fait rare.


b) L'anorexie chez l'enfant

L'anorexie chez l'enfant existe, même si elle est bien plus rare que chez les adolescents. Contrairement aux adolescents, ici l'anorexie touchent plus de garçons que de filles, d'une moyenne d'âge de 6 à 12 ans. L’anorexie mentale chez l’enfant correspond aux mêmes symptôme que l’anorexie chez un adolescent ou un adulte. Nous pouvons reconnaître les manifestations de la maladie par un ralentissement de la courbe de croissance staturale, voir un stagment, ainsi que de la corpulence; des nausées perpétuelles, ou encore de douleurs fréquentes aux abdominaux.

L'anorexie mental est aussi présente chez l'adulte même si tout comme chez les enfants. La maladie est plus grave que pour des femmes âgés de plus de vingt-cinq ans, et 40 % des femmes agés de plus de vingt-cinq ans ne survivent pas à cette maladie.

Les causes des troubles alimentaires chez l'adulte peuvent être déclenché par un événement traumatisant, le stress de la vie d'adulte, ou encore par un mariage récent, le décès d'un proche, un divorce, le chomage...

La maladie est d'abord indétectables, les symptômes sont les mêmes que chez l'adolescent atteint d'anorexie comme la peur de nourriture, une abstentionde se nourrir, rejet de son apparence physique...

Dans certains cas, l'apparition de l'anorexie tardive, révèle un passé d'ancien anorexique bref ou d'une ancienne anorexie passé inaperçu. Lors de la maladie il y des troubles hormonaux, aménorrhée prolongée, une forte perturbation de l'appareil digestif... Cela peut peut s'aggraver au point de provoquer une fatigue cardiaque, une tension en chute libre.

 3) Les causes et symptomes  de la maladie

a) Les causes

On retrouve souvent chez les anorexiques des facteurs déclenchants. Parfois ils sont évidents mais souvent, ces traumatismes sont telles que l'anorexique les a refoulé. Cela devient alors une sorte d'obsession: l'anorexique veut savoir le "pourquoi". On peut remarquer cependant des facteurs qui serait à l'origine de l'apparition des troubles anorexiques:
- Séparation avec la famille
- Relation amoureuse
- Echec ou succès à un examen
- Abus sexuel subis
- Séparation avec une personne avec laquelle l'anorexique avait une relation très privilégiée (frère, meilleure amie...)

b) Les symptomes

Les symptomes de la maladies sont nombreux et très voyant :

 Il y a des signes de dénutrition ainsi qu'une  altérations dentaires.  Les yeux des anorexiques sont enfoncés dans leurs orbites. A cause d'une mauvaise circulation sanguine, la peau devient froide et moite ainsi que violacée. Les cheveux sont ternes et secs et les ongles cassants. Des ématome apparaissent sur leurs jambes ainsi que sur leurs bras.  Il y a un effacement des fesses et de la poitrine.

 4) L'influence dramatique des médias


L'anorexie mentale est bien plus présente dans notre société que dans d'autre. Nous pouvons donc nous poser une question décisive. Notre société de consommation ainsi que les images qu'elle transporte, sont-elles à l'origine de l'anorexie ? Et si les mannequins étaient-ils une source d'addiction à l'anorexie ?

Les médias (magazines, publicités...) sont une des causes de l’anorexie, l'ambiguïté est tout de même visible, car tout en influençant l'anorexie,les médias se battent aussi pour réduire son augmentation. En effet ils nous montre une image de la femme idéale, avec une silhouette dont la maigreur ne choque même plus. Les mannequins très maigres, sont représenté comme le modèle parfait auquelle de nombreuses adolescentes, les anorexiques comme les autres ont tendance à s'y indentifier manquant souvent de « repères intérieurs ». Le culte de la minceur n’est pas contrairement pas à ce que l'on peut croire d’ordre esthétique, mais c’est plutot le signe de la femme qui peut se contrôler. Seulement, l'image que ses médias nous donnent c'est qu'avoir des formes n'est pas esthétique et montre une sorte d'impuissance, cependant ce n'a pas toujours été la norme de beauté. Car les représentations des corps de femmes du XVIIIe ou du XIXe siècles peuvent ainsi nous rappeler que les rondeurs étaient autrefois un signe de bonne santé .

Concernant la télévision, il existe de plus en plus de publicités concernant les régimes, les aliments qui permettent de maigrir ou de ne pas prendre de poids, comme par exemple, les produits de la marque Spécial K qui à base de céréales affirment à ses consommatrices un corps mince.

Ainsi cette image peut provoquer une pensée négative sur les adolescents ce qui peut les pousser à l’anorexie, commençant par un régime léger n'arrivait plus à s'arrêter.

Les magazines, les films, les séries télévisés, montrent des stars sans aucune imperfection, possédant un corps sans défaut, qui peut provoquer chez l'adolescent des envi de similitudes avec ses acteurs elles ne deviennent pas pour autant toutes anorexiques mais cherche à ressembler à leurs stars préfèré, ignorant souvent que ces acteur sont très fréquemment retouchés.

Mais les médias peuvent aussi aider contre l'anorexie, en montrant des campagnes publicitaires qui ont pour but de choquer les auditeurs. Comme par exemple en Angleterre où il y a eu un spot diffusé par une association, ou encore ils peuvent diffusés des reportages filmant des personnes atteintes d'anorexie, ou encore en montrant des images chocs. Le photographe Oliviero Toscani, a lui décidé d’utiliser la publicité afin de lutter contre l’anorexie, en prenant des photos de l’anorexique Isabelle Caro. Née le 9 septembre 1980 et décédée le 17 novembre 2010, qui à écrit un livre sur son parcours de jeune femme anorexique.

Internet tout comme les médias peuvent incité à l'anorexie mentale, à travers ses informations ou ses publicités. Il s'en prends aussi aux plus jeunes à travers différents jeux, comme par exemple « ma bimbo »

Ce jeu permet de s'occuper d'une jeune femme de lui faire vivre une vie active, ayant une corpulence idéal à ne pas dépasser, ainsi le poids est constamment surveiller, et si jamais il est trop élevé elles doivent lui faire perdre du poids à travers le sport intensif ou les médicaments.

Seulement, Internet participe lui aussi à la lutte contre l’anorexie. Il y à de nombreux sites d’aides pour les jeunes comme l’association ABA (Association Boulimie Anorexie) ou encore la maison de Solenn. Cette association contient des professionnel et des bénévoles qui aide ainsi les personnes qui sont atteintes d’anorexie, de boulimie ou même leur famille, pour leur procurer un appui.

Ainsi, Internet comme les médias, font volte face, car parfois les informations divulgué pousse fortement à l’anorexie mais il permet aussi de tenter diminuer les cas.

 

                                                                               602767_511815235523100_983115592_n

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par ana-et-mia-tpe à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur I L'anorexie

Nouveau commentaire